Qu’est-ce que la médecine légale?

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que certains scientifiques légistes ne se sont jamais approchés d’un cadavre au cours de leur travail. Bien que la criminalistique soit entourée d’une grande quantité de charme à la télévision, la révélation, l’analyse et l’explication des preuves définissent les tâches de nombreux professionnels travaillant dans ce domaine. Lisez la suite de cet article, pour en savoir plus sur le monde de la médecine légale.

Aperçu du domaine de médecine légale

Peu importe qui il exonère, déprécie ou implique, trouver la vérité est le but de toute enquête médico-légale. La criminalistique applique la méthode scientifique de découverte aux questions juridiques. Les médecins légistes comme Sophie Gromb, doivent rester complètement neutres dans leurs travaux. Si vous souhaitez devenir un scientifique légiste, vous devez notamment pouvoir rester impartial à tout moment, quels que soient les faits révélés.

Spécialisations

La communauté médico-légale comprend un groupe de domaines diversifiés. Ils travaillent dans des cabinets d’avocats, des laboratoires, des départements de justice et de nombreux autres domaines du système juridique. Jetez un coup d’œil à certains experts en criminalistique et à ce qu’ils font :

Les données informatiques

Les spécialistes de la criminalistique informatique ou des données travaillent avec de nombreuses formes d’informations numériques. Ils peuvent extraire des informations que vous pensiez avoir supprimées de votre disque dur. Ils peuvent améliorer les images photographiques. Ils peuvent également utiliser votre téléphone portable pour suivre les positions passées et présentes des individus.

Experts en criminalistique dentaires

Les experts en criminalistique dentaire peuvent associer des modèles dentaires pour déterminer l’origine des marques de morsure dans les objets matériels denses. Ces scientifiques sont également appelés à déterminer l’identité d’un corps endommagé au-delà de la reconnaissance visuelle. Ils sont également très utiles pour le tri des victimes de catastrophes de grande ampleur.

Criminaliste

Un criminaliste judiciaire peut associer des traces de pneus à des véhicules spécifiques et identifier des matériaux, tels que la boue, sur des pneus afin de déterminer le lieu du crime. Ces personnes utilisent des cheveux, des fibres, des tissus, des produits chimiques et tout le matériel laissé comme pièces maîtresse pour reconstituer ce qui s’est passé, comment cela s’est passé et qui était là.

Anthropologie

Les anthropologues légistes sont formés pour découvrir la race, le sexe et l’âge des squelettes ou des os individuels, humains et inhumains, ainsi que les raisons pouvant expliquer sa disparition. Ils peuvent également donner aux autorités une estimation raisonnable de la durée pendant laquelle le corps se décompose et de la durée de son enterrement ou de sa dissimulation.

Positions additionnelles

Les examinateurs de documents interrogés, qui peuvent détecter des faux, peuvent être amenés dans une enquête, ainsi que les auditeurs légistes, qui s’assurent qu’un audit a été effectué correctement. Pour découvrir la motivation d’un crime, un psychologue judiciaire peut être consulté. Que vous travailliez dans le domaine de la pathologie ou de l’entomologie, vous pouvez contribuer au monde de la criminalistique si vous utilisez des méthodes d’examens scientifiques pour séparer les faits des suppositions

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.