Investir en 2019 en Thaïlande bonne ou mauvaise idée ?

Investir en Thaïlande représente actuellement un challenge pour les étrangers. Outre son cadre de vie exceptionnel, ses infrastructures modernes et de qualité et son sens de l’hospitalité, il existe maintes raisons pour lesquelles vous devrez saisir cette opportunité.

A propos de l’économie de la Thaïlande

Thaïlande est la première destination touristique d’Asie du sud-est. Elle accueille plus de 35 millions de touristes par an. C’est une puissance économique aussi bien dans les pays de l’ASEAN qu’à l’échelle mondiale. Selon le FMI, ce pays d’Asie du sud-est affiche une augmentation de 7% de PIB sur un an et de 4% de taux de croissance sur ces 5 dernières années. En 2019, ces chiffres vont encore augmenter selon encore le FMI. C’est pourquoi Thaïlande ne fait que séduire de nombreux investisseurs, expatriés, séniors…

Comment expliquer ces différents chiffres ?

La première explication de ces chiffres réside d’abord dans le dynamisme de ce pays. Les besoins de location touristique ne cesse d’augmenter et pour faire face à cette demande internationalisée, Thaïlande a su diversifier ses offres : résidences secondaires, maisons meublées, villas de luxe, appartements de haut-standing…

Certes, de nombreux thaïlandais investissent dans l’immobilier locatif, car plus de 70% des biens neufs sont vendus pour eux. Cependant, cela ne permet pas de couvrir la forte demande. C’est pourquoi l’investissement locatif en Thaïlande offre un rendement allant de 6 à 10%.

Un marché immobilier ouvert à tous !

Aux étrangers, la Thaïlande propose des opportunités d’investissement exceptionnelles à des prix très abordables. Par exemple, il est possible d’acheter un appartement en Thaïlande à 160 000 €. Ce qui vous coûtera 5 fois plus élevé à Hong-Kong pour un bien équivalent.

Souhaitez-vous devenir propriétaire d’un bien immobilier en Thaïlande ? C’est désormais possible grâce à des modalités d’acquisition simplifiés. Selon la loi « condominium act », 49% de la surface habitable d’un immeuble en copropriété peut être vendu en toute propriété à des étrangers si les 51% restent aux investisseurs thaïlandais.

Il est également possible d’acheter une maison en Thaïlande en optant pour le « lease hold ». Il s’agit d’un bail longue durée qui vous permet d’occuper le terrain pendant 30 ans avec deux possibilités de renouvellement de contrat.

Une possibilité de financement

Si vous souhaitez investir en Asie dans le secteur immobilier, sachez qu’il est possible de trouver facilement un financement. En Thaïlande, par exemple, il existe des groupes immobiliers qui proposent aux étrangers un crédit promoteur sur 10 ans et à taux zéro.

Les banques thaïlandaises offrent également un crédit aux étrangers résidents et salariés. Sinon, vous pouvez souscrire à un prêt personnel ou à un prêt hypothécaire dans une banque française.

Une fiscalité très attractive

Si l’on est souvent réticent à l’idée d’investir dans l’immobilier à l’étranger, c’est en raison de la fiscalité défavorable aux bonnes affaires. Or, ce n’est pas du tout le cas en Thaïlande, il n’y a aucune taxe d’habitation, ni taxe foncière. Il convient de noter également que vos revenus locatifs ne sont plus imposés en France comme avant, mais soumis à la fiscalité en Thaïlande grâce à une convention entre ces deux pays.

Finalement, faut-il investir en Thaïlande en 2019 ?

La réponse à cette question dépend de votre objectif : souhaitez-vous faire une expatriation ? Souhaitez-vous financer votre retraite Thaïlande ? Voulez-vous tout simplement chercher un meilleur rendement ?

En effet, investir dans l’immobilier en Thaïlande est un placement rentable si vous choisissez bien la destination. Sachez qu’investir en Cambodge, au Bangkok, ou autres encore n’offre pas les mêmes opportunités qu’investir en Thaïlande. De plus, il faut également vous faire accompagner dans cette démarche.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.