Se faire conseiller par un expert en gestion de patrimoine

Les conseils d’un expert en gestion de patrimoine sont utiles pour toute personne qui détient un patrimoine ou qui souhaite en constituer un, qu’il s’agisse d’un patrimoine privé ou d’un patrimoine professionnel.
Alors comment se faire conseiller par un expert en gestion de patrimoine ?

Quand faut-il se rapprocher d’un expert en gestion de patrimoine ?

En général il n’y a pas de conditions particulières à respecter avant de demander conseil à un expert en gestion de patrimoine. Il n’y a pas de minimum requis. Si l’on a du mal à évaluer son patrimoine ou à prendre des décisions sur ses investissements, on a tout intérêt à se rapprocher d’un expert en la matière tel que le cabinet Lonlay et associés
Ce professionnel possède les compétences et le savoir-faire nécessaire pour vous aider à trouver le placement le plus adapté à votre situation. Il est également recommandé de contacter un expert lorsqu’il s’agit d’une problématique complexe liée aux placements, aux revenus ou aux modalités de rémunération d’un chef d’entreprise. Toutefois, il n’est pas nécessaire de se rapprocher d’un conseiller pour l’investissement d’une certaine somme sur des produits bancaires classiques, tels que le Plan d’Epargne Logement (PEL) ou le Livret A.

Les critères pour identifier un bon conseiller en gestion de patrimoine

De nombreux conseillers en gestion de patrimoine opèrent sur le marché. De ce fait, il est judicieux de prendre en compte certains critères de sélection. Le plus simple est de consulter les recommandations de sa famille ou de ses proches.
Cet expert est un professionnel dans le monde de la finance et de l’investissement. Son rôle est essentiellement de donner des avis et des conseils sur la manière de gérer les actifs du patrimoine de son client. Un bon expert doit être en mesure de proposer des solutions pour faire fructifier la fortune de son client, que ce soit à court, moyen ou long terme.
Un expert en gestion de patrimoine doit être non seulement pointu, mais également polyvalent. Avant de partager sa stratégie d’optimisation du patrimoine, il doit d’abord dresser un bilan patrimonial. Grâce à cette polyvalence, il est capable de donner des conseils raisonnables avant de se lancer dans l’investissement à proprement parler. Ainsi, son client a une visibilité sur les produits d’investissement qui peuvent lui rapporter le plus.
Le critère de transparence est également à considérer lorsque l’on choisit un conseiller en gestion de patrimoine. Ce professionnel est censé effectuer des analyses sur les finances de son client. Par la suite, il devra lui expliquer clairement et en toute transparence les démarches à suivre, avant de lui proposer les solutions qui s’offrent à lui.

Un expert indépendant ou appartenant à un réseau ?

Un expert en gestion de patrimoine peut appartenir à un réseau ou exercer en tant qu’indépendant. Il faut faire le point sur les avantages et les inconvénients des deux options avant de choisir. D’une part, un expert indépendant peut proposer des solutions objectives et adéquates à la situation personnelle de son client. D’autre part, l’expert exerçant au sein d’un réseau est qualifié pour donner des conseils à forte valeur ajoutée concernant la gestion des actifs. On peut aussi affirmer que les professionnels en réseau ont une expérience solide en la matière.
Par ailleurs, il faut s’informer sur la spécialisation de l’expert avant de lui demander conseil. Il est possible de trouver des professionnels qui s’occupent seulement de produits spécifiques tels que l’assurance vie, de produits défiscalisants, de placements financiers, etc.

Comment est rémunéré le conseiller en gestion de patrimoine ?

La rémunération est aussi un critère de sélection quand on choisit son conseiller en gestion de patrimoine. En général, ce professionnel facture des honoraires ; cela peut être à l’acte ou au forfait. Cette information doit être mentionnée lors du premier rendez-vous.
La facture varie de 500 à 20 000 euros selon la complexité de l’acte. La plupart du temps, on ne rémunère pas la phase de diagnostic, car c’est le moment où le professionnel prouve son niveau d’expertise. Il s’agit également d’une nécessité commerciale ; en effet, les banques privées effectuent ces diagnostics à titre gratuit dans le cas des patrimoines importants. Il est à noter que l’expert en gestion de patrimoine se rémunère essentiellement grâce à des rétro-commissions. En moyenne, celles-ci représentent 70% de son chiffre d’affaires.

Quels sont ses domaines d’intervention ?

Le périmètre d’intervention d’un conseiller en gestion de patrimoine est très large. En avant-vente par exemple, il peut réaliser des analyses sur les actifs en possession et sur les modes de détention retenus.
Après cela, le professionnel rédige un rapport patrimonial global avant de prescrire des modes de détention à mettre en œuvre. Dans le cadre d’une vente, l’expert peut exposer ses préconisations après s’être informé sur les raisons qui ont poussé à l’acte. Ses compétences lui permettent de répondre aux questions et aux objections du client de manière professionnelle. En outre, l’expert peut accompagner ses clients dans toutes leurs démarches administratives.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.